D'abord rêvé puis envisagé, c'est grâce à l'appui de Marie que cette balade en catamaran a pu commencer.

Espagne, Portugal, Baléares, Corse, Sardaigne, Sicile, Italie , Grèce, ... Caraïbes pour l'instant, nos mouillages et rencontres à bord de Mr Happy (un Outremer 50 light) sont un vrai plaisir, Bien sur, quelques coups durs parfois, mais vraiment en minorité, je conseille à chacun de tenter l'aventure...

"Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. »

Paolo Coelho

dimanche 21 janvier 2018

A la recherche de l'Impeller....

Mais qu'est ce un Impeller ? en français on dirait "rouet de pompe"... petit pièce de caoutchouc et de métal de taille non standard évidemment !
les pâles doivent être droites pour bien pousser l'eau et refroidir le moteur...

Et parce que j'ai zappé d'en prendre une avant de partir, faut dire aussi que je pensais à tort qu'Honda vendant des moteurs neufs sur place devait vendre aussi des pièces détachées, ben non, nous nous retrouvons avec une annexe mais sans moteur; Bonjour les rames...!
J'ai bien cherché pourtant un peu partout une équivalence, à grand coup de ToucTouc, mais vainement.
un petit tour de "ToucTouc"

Le bon point de ma recherche a été un beau Brie, made in USA by Président, et fort bon ! Nous avons même trouvé du bon pain pour l'occasion.
D'ailleurs, Madgic m'a piqué l'emballage pour la déco de leur carré.




vendredi 19 janvier 2018

Promo à la pharmacie

sur les anti-vomitifs.... 
les clients accourent !


Tikal


4h30, « Reveil » pour tout le monde, il fait encore nuit noire et la marche de la veille n’aide pas trop sortir de notre sommeil…. 5h30 le taxi est bien là et nous emmène à 35 kms aux portes du domaine où il faut montrer pattes blanches avec passeport et 150 quetzal/pers, la monnaie locale.
Ensuite, au petit matin, souvent seuls, nous découvrons les premières pierres couvertes de mousse au milieu de la flore qui doit pousser à son aise.
Puis un temple, la  « grande plaza », d’autres constructions, d’autres temples où il faut monter parfois jusqu’à 180 marches dont certaines très abruptes, et là les cuisses chauffent.
Mais à chaque fois, le spectacle est au rendez-vous entre cette vue dominant les arbres déjà haut et le sommet des autres temples qui dépassent…. Comme dans un film !
Pour les explications historiques et infos sur le site de Tikal, je vous renvoie sur le blog de Madgic, très bien fait, donc pas la peine que j’essaye de faire mieux, je n’y arriverai pas.
Pas mal d’oiseaux aux multiples couleurs dont un Toucan aperçu en plein vol, des singes hurleurs, et autres espèces, et toujours un réel plaisir.
Au bout de 5 heures de visite, nous étions tout de même contents de reprendre le minibus pour nous ramener vers l’hôtel puis la ville de Santa Helena où nous avons repris les bus « congélation »  avec leur clim à fond, gros point noir de cette échappée…
L'équipage de Madgic a eu même le privilège de goûter aux joies de la "Speedy Vomito" avant et après le trajet, (pas pendant, grande classe chez Madgic !) signe que rien ne vaut un bon petit plat chez soit !










d'habitude les fourmilières sont au sol

ça bosse dure !






le temple perdu









cérémonie Maya

ensuite ils allument un feu avec leurs offrandes
(d'où fumée noire)



singe hurleur


Oh, une pièce en or...
Non ma chérie, juste une borne de géomètre.... !

petit mais tout en haut




nous sommes crevés, malades et ça caille un max !

mais on en profite pour se réchauffer à 2.....











Photos de la marche au biotope

échantillon de ce que l'on peut croiser....




qui s'y frotte....


singe araignée au sommet des cimes

jeudi 18 janvier 2018

Au fait, où en sommes nous ??

Et bien presque prêts à larguer les amarres; bon, il y a bien les voiles à remettre à leur place une fois la bâche retirée, mais il y a surtout le soucis de trouver une pièce pour le moteur de l’annexe qui vient, comme par désenchantement, de tomber en panne ! et figurez-vous que Honda marine vend des moteurs neufs au Guatemala mais PAS de pièces détachées….
Donc j’ai appelé au secours Guillermo le mécano qui malheureusement me confirme bien le soucis d’impeller HS. Il y a bien un vendeur de hors-bords Honda neufs et bien brillants, mais il faut patienter 3 semaines pour les pièces détachées qui viennent des USA… et vlà que le temps se met à la pluie continue…. Quand le Rio te tient, il ne te lâche plus tel le morpion !
Preuve que le temps est déréglé, le niveau du fleuve est si bas que des bateaux habitués à naviguer dans le coin se plantent…
Va-t-on arriver à s’échapper d’ici ?? That’s the question !

Nous avons commencé quelques petits travaux de stratifications époxy qui bien sur ont du mal à sécher avec toute cette humidité.
Ailleurs, Belize Honduras et Panama, ce n’est pas mieux; orages et coups de vents se succèdent. 


Faut pas croire que je ne fais que regarder, 
mais c'est vrai qu'on en apprend tous les jours !

Suite de notre balade au pays des Mayas...

Nous en étions à l'arrivée de la "CacaMucha"... Mais qu'est-ce donc que cette chose là...?
Simplement la tourista locale, de provenance incertaine et d'une durée variable selon les individus.
Dans le rôle principal, Marie, qui à coup de précieux conseils de notre compagnon de voyage car Médecin, nous a évacué cela en 2 temps 3 mouvements....
D'ailleurs cet épisode ne nous a pas empêché de visiter le biotope local avec une randonnée de 3h sur 6kms (et dénivelé de + de 70 étages dixit iPhone !), une promenade dans la forêt avec de grands arbres, quelques oiseaux, papillons, points de vue sur le lac et d'étranges bruits de "bétonnière qui ne tourne pas rond ou mal graissée..." dixit Marie. En fait, nous entendions les singes hurleurs un peu plus loin !
En parlant de singes, nous avons eu la chance de voir des petits singes araignées, pas toujours faciles à photographier car très haut dans les branches.
Après cette visites, fourbus et jambes coupées, tentatives de prendre une douche chaude, mais que nenni ! Pour le coup, là les "singes" ont hurlé sous l'eau froide !
Le prétexte à l'apéro était donc tout trouvé, Double dose avec le Happy cocktail et comme c'était bon, on a remis ça; 20h30 tout le monde était au lit ! Car le lendemain à 5h30, notre taxi nous attendait pour Tikal et une longue journée "Speedy Vomito"....
















10H30...

10H45....

11H30...

après la marche... !